Nouvelles - Rayonner

Mini-hubs : aperçu des modèles d’opération et de gouvernance

Le mini-hub du projet Colibri, déployé depuis septembre 2019 à Montréal, a démontré le potentiel de la livraison décarbonée du dernier kilomètre (soit avec des vélos-cargos ou véhicules légers électrifiés). 

Cependant, est-ce que le modèle Colibri peut être répliqué à grande échelle, dans différents contextes, avec les mêmes répercussions? Quels sont les différents modèles opérationnels et de gouvernance de mini-hubs ici et ailleurs? 

L’équipe de Jalon a effectué un tour d’horizon des différents modèles opérationnels et de gouvernance dans les mini-hubs, à partir de la littérature disponible et de quelques cas pratiques documentés. Cela permet ainsi de survoler les conditions de succès et les particularités des modèles privés, mixtes ou multi-opérateurs, et les conditions de succès pour un mini-hub en contexte montréalais.

En mode opérationnel, trois modèles d’affaires se distinguent selon le consultant en logistique urbaine Sam Starr, dans un rapport publié en 2020 :

  • Le mode privé
  • Le mode mixte
  • Le mode multi-opérateurs

À ces modèles opérationnels sont généralement associés différents types de gouvernance dont voici un résumé.

 

1 – Modèle opérationnel privé  

Comme l’indique bien le titre, il s’agit de mini-hubs privés gérés par des entreprises classiques de livraison telles que UPS, DHL, Purolator, FedEx, etc. 

Chacune de ces entreprises implante ses propres mini-hubs indépendants près des noyaux urbains, entre l’entrepôt et la zone de livraison, en assurant la totale gestion opérationnelle et bien sûr, la gouvernance, le tout en fonction de ses priorités d’affaires.

 

2 – Modèle opérationnel mixte 

Ce deuxième modèle opératoire permet à de multiples entreprises de livraison (privé, OBNL, coopératives, etc.) de partager un mini-hub commun. Ces entreprises transportent la marchandise de leurs entrepôts situés en périphérie jusqu’à ce mini-hub, où elles louent un espace exclusif pour opérer un transbordement. Par la suite, à l’aide de véhicules zéro émission, les différentes entreprises de transport effectuent leurs propres livraisons dans la même zone du dernier kilomètre. Ce modèle permet de mutualiser l’usage d’autres fonctions (quai de déchargement, espace d’entretien, etc.)  afin d’optimiser les coûts.

 

3- Modèle opérationnel avec multi-opérateurs intégrés 

Dans ce modèle, les entreprises de livraisons transportent aussi la marchandise de leurs propres entrepôts situés en périphérie jusqu’au mini-hub près du noyau urbain. Ces mini-hubs sont, comme le modèle mixte, des espaces partagés entre plusieurs transporteurs. Par contre, la différence de ce modèle multi-opérateurs est la présence d’une seule organisation, neutre ou en marque blanche, qui effectue les livraisons dans la zone de livraison du dernier kilomètre à partir du mini-hub. Cette même organisation est également chargée du tri, du traitement et du chargement de la marchandise dans les véhicules à faibles émissions.

 

Après plus de 2 ans du lancement de Colibri, on peut conclure qu’un modèle opératoire mixte demeure des plus pertinents pour le déploiement de futurs mini-hubs en sol montréalais.

Téléchargez le sommaire de l’état des lieux pour en savoir plus.

 

Équipe Jalon

Nouvelles // Événements